• Album : DENTAL MEDINA GOUNASS
      <b>thiernomansourbarro1.jpg</b> <br />
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Articles récents

  • Méta

ACTUALITES

fez.jpg FEVRIER 2011

 Située à 7kms de la route nationale 1(prés de Koumpentoum, sur la route de Tambacounda).Le village doit son nom à deux localités importantes pour la communauté religieuse des Gounassiyankés : la ville marocaine de Fès (capitale mondiale du tidjanisme) et la cité religieuse de Madina Gounass.

Fass Gounass symbolise donc l’islam vivant marqué par le soufisme de la confrérie Tidjane. A  l’image de sa ville jumelle (Medina Gounass) ; ici aussi, la charia et la sunna du Prophète SAW sont érigées en mode de vie par excellence par les populations. Le visiteur est frappé d’abord par la discipline et le calme qui règnent partout dans la cité.

La quiétude de cette cité bénie n’est troublée que par les cinq appels à la prière de la journée ou bien les chants de wazifa des fidèles diffusés à partir des hauts parleurs de la grande mosquée.

C’est donc, au milieu de cette brousse du Niani (localité de la zone orientale du Sénégal) que Thierno Ahmadou Tidiane BA, a reçu ordre en 1957 de son guide et vénéré Thierno Mouhamad SAID BA (RTA), d’installer les premières concessions du village.

Pôle d’enseignement islamique par excellence. La cité religieuse forme les élites venues de divers horizons principalement de Médine Gounass (avec les diplômés du séminaire d’Abou Sami oun).

L’enseignement est dispensé en arabe et porte sur des disciplines telles que : le Coran, la grammaire et le maniement de la langue arabe, le droit islamique, la science……..

C’est dans la cour de la concession du saint homme que sont dispensés les enseignements. Celle ci est divisée en plusieurs bâtiments. On trouve à l’intérieur celui de sa famille ou de ses proches et à côté la résidence des étudiants.  

Le premier bâtiment construit par le défunt marabout est d’ailleurs toujours visible dans  la cour de la maison.

L’université de Fass a formé de brillantes personnalités du dental. On peut citer : Thierno Cheikh BARRO (actuel khalife de la famille Barro de Mbour), Thierno Ibnou Oumar BA (frère de Thierno Amadou Tidjane BA)…..

Les enseignements sont aujourd’hui assurés par Thierno Mouhamad Habib BA (le fils aîné de Thierno Amadou Tidjane BA de Fass).Ce dernier, incarne également l’autorité spirituelle et temporelle déléguée par le khalife de Gounass.

La vie à Fass se résume, selon Thierno Habib BA (l’actuel Khalife), à la pratique de l’islam, à l’enseignement du Coran et de la sunna ainsi qu’aux travaux champêtres.

La population est principalement composée de pularophones venus de divers horizons.

Ziarra : 

Les fidèles se sont retrouvés ce samedi 05 février pour rendre hommage à cet illustre chef religieux en revisitant son œuvre ; en s’inspirant de son modèle de piété et de patience.

Dans un discours fort éloquent, Thierno Amadou Tidjane BA (Khalife de Medine Gounass) expliquera que face à l’accumulation des difficultés et leur prolongation, seule la persévérance peut faire reculer l’affolement et le désespoir. C’est dire que la patience est une vertu indispensable pour le musulman dans sa vie et sa Foi. En effet, il a fallu beaucoup de foi à cet homme de Dieu pour accepter de vivre dans cette forêt sans eau, sans électricité ; bref sans aucun confort matériel pour y prêcher la foi et les enseignements du Prophète SAW.

Dec 2010

Préparatifs du Daaka de Madina Gounass : Gouvernement et organisateurs font l’état des lieux


Mieux vaut prévenir que guérir. Cette assertion est bien comprise par les membres de la Fondation du Dental Daaka de Madina Gounass. Ils ont pris les devants en rencontrant avant-hier le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye et son ministre de la Santé pour la réussite de l’événement. La préparation du prochain Daaka de Madina Gounass, prévu à partir du 9 avril, était au centre de l’audience que le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye a accordée, mardi dernier, aux membres de la Fondation de cette fête religieuse. Plusieurs problèmes ont été abordés au cours de la rencontre. Il s’agit notamment de l’aménagement des sites, de l’hydraulique, des voies d’accès ainsi que des problèmes de santé et de communication. Evoquant le premier point à l’ordre du jour notamment l’aménagement, les membres de la Fondation ont proposé la reconduction du schéma de Mina à la Mecque. Sur ce point précis, le Premier ministre n’a pas pris d’engagements. Il a laissé entendre que cela dépasse ses compétences. Ensuite, les membres du comité d’organisation du prochain Daaka lui ont proposé le redéploiement des bâches qui étaient auparavant destinées aux sinistrés des inondations de la banlieue puis rejetées par ces derniers. Le Premier ministre a tenu à préciser que son gouvernement n’avait pas passé la commande. Par conséquent, celles-ci n’ont jamais existé. En revanche, il a dit que pour les bâches du ministère de l’Intérieur, ‘cela n’est pas un problème.’ Pour ce qui est de l’Hydraulique, Me Souleymane Ndéné Ndiaye estime que cela doit être la ‘priorité des priorités’. Séance tenante, il a joint le directeur de l’Hydraulique, Diène Faye. Le Premier ministre l’a instruit de prendre toutes les dispositions utiles pour l’équipement du forage construit par les Marocains et pour la mise en place de bouches d’incendie en quantité suffisante.

S’agissant des problèmes d’accès et voies de sortie, Souleymane Ndéné Ndiaye informe qu’une lettre de relance sera adressée au ministre des Infrastructures, Karim Wade. Concernant le complexe frigorifique de Madina Gounass, le chef du gouvernement a, après avoir joint, le ministre de l’Economie maritime, assuré que la pose de la première pierre sera effectuée avant le 9 avril. Ce, dans le cadre du programme indien. Le volet assainissement a fait aussi l’objet des discussions. Joint au téléphone, le chef de ce département, Adama Sall, a dit avoir donné des instructions au directeur général de l’Onas.

Abordant la question de la communication, l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie) a promis trois ordinateurs pour l’équipement de la cellule de communication du Daaka et pour une correcte retransmission des activités religieuses. Le Premier ministre lui-même s’est engagé à en offrir un.

Du point de vue de la sécurité, il a aussi annoncé que 20 jeunes seront formés aux techniques de secours par les sapeurs-pompiers.

Souleymane Ndéné Ndiaye et les membres du comité d’organisation du Daaka 2011 ont fait un large tour d’horizon des problèmes de santé. Ainsi, après avoir été contacté au téléphone par le Premier ministre, le ministre de la Santé a conféré le même jour avec les membres de la Fondation. Ces derniers ont posé plusieurs doléances au ministre Modou Diagne Fada. Il s’agit de la construction d’un centre de santé. Après avoir précisé que c’est une décision du président Abdoulaye Wade, le ministre de la Santé informe que suite à des difficultés financières, 150 millions avaient été dégagés pour la reprise des travaux. Aussi, a-t-il ajouté que 300 millions ont été inscrits dans le budget 2011 pour l’achèvement des travaux. Mais Modou Diagne Fada dit ne pas prendre d’engagements pour ce qui est de la livraison de l’ouvrage avant le prochain Daaka.

Il a été aussi question de la dotation de deux ambulances médicalisées pour les besoins du Daaka et d’une autre pour le village de Madina Gounass, de la gestion participative des médicaments ainsi que de la mise en place de matériel d’hygiène (détergents, seaux et toilettes mobiles) ainsi que l’établissement de statistiques des maladies auxquels les pèlerins sont confrontés. Pour la cogestion des médicaments, le ministre a donné son accord. Il a, également, donné son feu vert pour que le reliquat de médicaments soit confié au chef de poste de santé de Madina Gounass et au médecin chef de Vélingara en fonction des compétences de l’un et de l’autre. Modou Diagne Fara a, par ailleurs, réaffirmé sa disponibilité de mettre à disposition des produits d’hygiène et l’envoi d’agents prévisionnistes. Les interlocuteurs du ministre de la Santé ont posé les problèmes d’importation de matériel médical et de médicaments. Avant de demander la prise de mesures d’exception en ce qui concerne la tutelle administrative des hôpitaux pendant le Daaka. Dans sa réponse sur le matériel médical, le ministre demande simplement que ses services soient saisis à temps pour une exonération des droits de douane. Par contre pour les médicaments, Modou Diagne Fada reconnaît que ‘c’est plus difficile surtout entre privés.’ Mais, il a fait des suggestions.

De tout cela, un Crd au niveau national va discuter sous l’impulsion du ministre de l’Intérieur.

Donald NDEBEKA

dental7.jpg 

 NECROLOGIE : Sidi Mahmud Tijani n’est plus

  Dakar : 25 Août 2010

L’Islam a perdu un de ses fidèles serviteurs et la Tariqa Tidjaniya un prestigieux calife. Nous annonçons dans ce mois béni du Ramadan, le retour à Allah de notre honorable maître, le noble descendant incomparable de notre bien-aimé Prophète (prière et paix soient sur lui) et petit-fils du pôle cachées Seyyidina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret), Sidi M’hammed Tijani , calife mondial de la Tidjaniya (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde).

On lui a donné cette responsabilité profonde et lourde en Janvier 2006, il succède à Sidi Abdeljabbar Tijani (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde), il a honoré cette fonction par ses qualités de bonté, l’altruisme, l’humilité …

Comme en témoignent d’innombrables visiteurs, il a instruit chaque membre de sa famille noble, hommes, femmes et enfants d’être les serviteurs des disciples de Seyyidina Ahmed Tijani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) d’où qu’ils viennent, et quelle que soit leur nombre est, avec l’hospitalité et l’altruisme. Il a été un défenseur infatigable de la paix et la réconciliation, il a envoyé ses enfants dans les champs du conflit au Soudan pour ramener la paix entre les tribus. La liste de ses vertus ne peuvent être entièrement répertoriés et Allah suffit comme témoin.

Nous nous associons à tous les membres de sa famille honorable pour attester de son dévouement au service du bien, de servir les serviteurs d’Allah, et nous consacrons toutes nos demandes de clémence et d’approbation de Dieu pour lui.

Source : PiccMi.Com


 

Medine Gounass (Sénégal) le 20 Août 2010

     LE DERNIER VOYAGE DE THIERNO ALGHASSIM BARRO

Compagnon de longue date du fondateur de la communauté religieuse de Gounass. Thierno Alghassim BARRO a été rappelé à Allah ce soir à Dakar.

Il sera inhumé ce samedi 21 août 2010 dans la cité religieuse de Medine Gounass.

Originaire de Aéré Lao (dans le Nord du Sénégal),Thierno Alghassim BARRO, fut le premier emissaire de Thierno Muhamad SAID en Europe; pour prêcher la foi et le retour vers Allah SAWT.

Que la terre de Medine Gounass lui soit légére.Amine.

thierno1.jpg(DAKAR,le 31/10/2009)

BISS MILLAHI ARAHAMANI ARRAHIM

Profitant du nouveau bitumage de la route nationale reliant Tambacounda (la capitale de l’Est) à DAKAR.

Le Khalife de Medina Gounass,Thierno Amadou Tidiane BA, a effectué une mini tournée de 10 jours (en  visitant 10 localités ) à l’est et au centre du pays.

Prêchant toujours la foi et le respect des préceptes de l’islam. Cette tournée du Saint homme a été marquée surtout par le nombre de 389 nouveaux adeptes de la Tarikha Tidjane ; dont 80 rien que dans la localité de DOBA.

ALLAHA HOUMA SALLI ALLA SEYDINA MOUHAMADOU WA SALIM

dentaldaaka.jpg NOUVEAU SITE WEB

Nous avons le plaisir de vous informer la mise en ligne prochaine du site officiel

de la communauté musulamne : DENTAL DAAKA

Le site est actuellement en construction .

Voici l’adresse : http://daaka.net/

dental10.jpg ZIARRA DENTAL DAAKA A FEZ ET A AÏNOU MAHDI 

I. CONTEXTE 

Le Père fondateur de Médina Gounass, Thierno Mohamadou Saïdou BA ( R.A) a eu a effectué de son vivant plusieurs Ziarras, accompagné à chaque fois d’une délégation.

A sa dernière Ziarra, il avait demandé et obtenu de Dieu d’avoir un nombre de pèlerins égal au nombre de soldats de l’armée du Prophète à la bataille de Badr, c’est-à-dire 313.

Aujourd’hui, son fils aîné, Thierno Ahmadou Tidiane BA est entrain de continuer et de perfectionner cette humble et exaltante œuvre.

C’est ainsi que les vendredi 22, samedi 23 et dimanches 24 juin 2007, trois avions ont quitté l’aéroport de Dakar en direction de FEZ via Casablanca.

Un cinquième vol a quitté Paris et un sixième Nouakhchott. D’autres pèlerins sont venus d’Italie, d’Amérique, de
la Gambie, dela Guinée, de la Guinée Bissau, du bénin, du Nigéria, etc.

            Au total quatre cent soixante huit (468) pèlerins ont foulé le sol de Fez accompagnant leur Guide Religieux Cheikh Amadou Tidiane BA de Médina Gounass (dépt Vélingara, region de Kolda).

Parmi ces quatre cent soixante huit (468) pèlerins, quatre vingt treize (93) sont des Khafiz Quraan (Mémorisent le coran) et parmi ces quatre vingt treize (93), quatre (04) sont des femmes.

II. PRIERES ET RECUEILLEMENTS A LA ZAOUIA DE CHEIKH AHMED TIDIANE CHERIF 

Cette étape a duré dix jours du Dimanche 24 juin au mardi 03 juillet 2007.

La Zaouia est dirigée actuellement par Seid Cherif Dioubayrou Aïdara, qui a remplacé Seid El Hadj A Mahammad qui s’est retiré aujourdh’hui à Aïnou Mahdi (Algérie).

III.LES RECOMMANDATIONS A FEZ 

Au niveau de la Zaouia :

-         Après chaque prière, les pèlerins regroupés autour du Mausolée de Cheikh Ahmeds Tidiane Cherif (R.A.T.A) font chacun quatre (04) fatihas plus soixante dix (70) salatul fatihas qui lui sont dédiés,

-         Chaque jour, les pèlerins s’y regroupent également pour faire mille (1000) salatul fatihas à son endroit,

-         Les khafis quraan ( ceux qui maîtrisent le coran) devraient se concentrer à la récitation quotidienne du coran (pendant les dix jours de séjour y’en a qui ont parvenu à réciter 41 fois le livre du saint coran),

-         Chacun d’entre eux avait une recommandation particulière à faire journalièrement à savoir un hizib à réciter 11 fois par jour,

-         Les autres fidèles devraient se concentrer à la salatul fatiha autant de fois qu’ils le peuvent, y’en a qui vont jusqu’à 12000 salatul fatiha par jour les autres font minimum 1000 salatul fatiha par jour.

Le séjour à fez a duré dix jours du dimanche 24 juin 2007 au mardi 03 juillet 2007 à 00H.

IV. RECUEILLEMENTS A AÏNOU MAHDI 

Cette étape a duré quatre jours du mercredi 04 juillet au samedi 07 juillet 2007.

Le mercredi 04 juillet 2007 à 00H 30 du matin on a quitté la ville sainte de Fez en direction de Aïnou Mahdi où on est arrivé le jeudi à 03h30 du matin, heure à laquelle on se prépare pour faire la prière du matin prévue à 04H 30.

Arrivée à l’aéroport internationale de Boumediène d’Alger, la délégation réduite de 151 pèlerins parmi lesquels 46 khafis quraan dont quatre femmes dirigée par notre guide Seid Cheikh ahmed Tidiane BA a été chaleureusement accueillie par :

-         Monsieur le Ministre des affaires étrangères de l’Algérie,

-         Mr Mamoudou DIA, attaché d’ambassade du Sénégal en Algérie,

-         Cherif Mohammed El Habib qui est venu d’Aïnou Mahdi, près de 500km d’Alger.

Cette délégation a été escortée de l’Aéroport jusqu’à Aïnou Mahdi par la Gendarmerie Nationale d’Algérie.

A Aïnou Mahdi, on a eu droit à un accueil de taille par la famille de Cheikh qui veillait encore malgré l’heure tardive à laquelle on est arrivée.

            L’aîné de la maison est Cherif Mohamed El Habib celui qui venait nous accueillir à l’aéroport Boumediène d’Alger. Son père, Seid El Hadji A Mahammad, très vieux mais qui est encore en vie, est le dixième khalife de Cheikh Ahmed Tidjane Cherif (R.A.T.A).

            Il est le fils de Sidy Mahmoud, qui est le fils de Mohammad El Bachir, qui est le fils de Mohamed El Habib (aîné de Cheikh Ahmed Tidiane Cherif (R.A.T.A).

Toute la famille de Cheikh ainsi que ses fidèles compagnons sont enterrés à Aïnou Mahdi car cheikh disait que s’ils leur arrivaient d’être enterrés à fass, ils tomberont dans l’oubli.

Il y’a eu qu’un seul de ses fidèles qui est enterré à fass et personne ne connaît à l’heure actuelle où se trouve son tombeau.

V. VISITE DES MAUSOLEES 

V.1 :
LA VISITE DE LA MOSQUEE DE AÏNOU MAHDI 

A LA Grande Mosquée de Aïnou Mahdi construite Seid Cherif Mohamed El Habib fils aîné de Cheikh et premier khalife de Cheikh, on peut y trouver les fils et les petits fils de Cheikh qui y sont enterrés.

Les Khalifes sont enterrés à gauche et les autres à droite à l’intérieur de la mosquée.

Parmi ceux là on peut citer :

-         Seid Mohamed El Habib, fils aîné de Cheikh et premier khalife, il était enterré à côté et la mosquée ensuite la mosquée a été déplacée de sorte que son tombeau soit situé à l’intérieur de celle-ci,

-         Lalla Rouguiya seule fille de Seid Mohamed El kabir (petit frère de mohamed El Habib),

-         Seid Mohamed El Bachir,

-         Seid Ibn Oumar,

-         Seid Dahir,

-         Seid Aliou,

-         Seid Ahmad Cherif,

-         Cherif Mohamed El Habib qui a vécu au Sénégal et ses deux fils,

-         Seid Jalaaly Diné,

-         Cherif Zeini Abédine,

V.2 :
LA VISITE DE LA MAISON NATALE DE CHEIKH AHMED TIDIANE CHERIF 

La visite de sa maison natale nous a permis de découvrir des constructions intactes de l’intérieur, seules des retouches sont faites de l’extérieur de la maison. On a visité entre autres son séjour, sa chambre à coucher, là où il est né, son lieu de recueillement où il faisait sa dévotion (Khalwa).

V.3 : VISITE DU CIMETIERE DE AÏNOU MAHDI 

A l’entrée du cimetière on s’est recueilli au mausolée de Mohamed Ibn Arabiya Alzaharawiy Damrawiy. Il est enterré à côté de Seid Shararhiinih.

On disait de Mohamed Ibn Arabiy qu’il était un magasin de données pour Cheikh car il gardait tous ses secrets.

On disait également qu’il était souvent envoyé par le Prophète Mohamed (P.S.L) qu’il voyait vingt quatre (24) fois par jour auprès de Cheikh.

            Ceci malgré son jeune âge car il est décédé pour certains à l’âge de vingt huit (28) ans, pour d’autres trente deux (32) ans dans tous les cas il n’a pas dépassé quarante (40) ans.

            Plus loin nous sommes rendus au mausolée de Mohamed Al Mushri qui se repose à côté de Sidy Mohamed et la Pieuse Sokhna Aïsha respectivement le Père et
la Mère de Cheikh Ahmed Tidiane Cherif. Les parents de Cheikh sont morts lorsqu’il avait entre 16 et 17 ans. Ils sont décédés en l’espace de 24 heures.

            Al Mushri est le premier compagnon de Cheikh mais également le premier Imam nommé par Cheikh. Il est le seul à avoir dirigé Cheikh en prière.

           

V.4 : LA VISITE DU LIEU D’ACCUEIL ET D’AUREVOIR DE CHEIKH 

Ce lieu est une montagne en démolition à l’intérieur du cimetière de Aïnou Mahdi. Il est situé sud du village. Sur cette place quand on se dirige vers le sud on est en face de Fez au Maroc où se repose Cheikh.

C’est là où le village accueillait Cheikh quand il revenait de fez et c’est là où le village s’arrêtait quand il l’accompagnait pour entamer un voyage.

            Sa dernière apparution d’adieu il demanda à tout le village de sortir pour lui dire au revoir.

            Tout le village était sorti sauf une dame, cette dernière était la première épouse de Cheikh qu’il a libérée. Car lorsque Cheikh a décidé de quitter son métier de tailleur pour aller à la recherche de Dieu, cette dame n’avait confiance en cheikh et ne voulait pas l’accompagner, c’est pourquoi elle avait honte et ne pouvait pas faire face à Cheikh.

Cheikh demanda à ce qu’on aille la chercher et on la fit venir.

Cheikh s’adressa à son peuple en leur disant : Si vous vous placez à cet endroit et vous dirigez vers le sud, vous êtes en face de Fez.

Quiconque ressortissant de Aïnou Mahdi, viendra à cet endroit, se dirigea vers le sud fait face à Fez. S’il exprime ses besoins, ces derniers seront exaucés. Et Cheikh partit ainsi sur ces mots. 

V.5 : VISITE A KHOURDANE 

A Khourdane, un village situé à 15km de Aïnou Mahdi, c’est le petit de Cheikh le nommé Seid Ahmed Ammar et son fils Seid Mohamed Dahir qui s’y reposent.

Ahmed Ammar est le fils de Mohamed El Habib fils aîné de Cheikh.

            A l’intérieur des cimetières, une blanche y est enterrée.

            Cette blanche était convertie à l’Islam est mariée par Ahmed Ammar. Ce dernier avait demandé et obtenu de Dieu qu’il n’y ait de fils avec elle.

            Après sa mort, c’est son frère du nom de Mohamed El Bachir qui l’a reprise mais ce dernier aussi n’a pas eu d’enfants avec elle.

            Elle s’appelait Oliry Bikar a repris le nom musulman d’Aminatou.

            Ensuite on a été visité la demeure de Seid Mohamed Dahir fils de Ahmed Ammar. C’est là où il faisait sa retraite spirituelle. On disait de lui qu’il avait beaucoup de dons. Il fut des temps où le peuple arabe était terrorisé par une ethnie des Djinns qui tuaient des milliers de personnes par an.

Lorsque ce peuple a saisi Mohamed Dahir, ce dernier a combattu l’ethnie et a fini par capturer la reine du nom de SUMAÏSSA qu’il a emprisonnée dans sa demeure.

            La gravure de ce Djinn est encore visible sur un mur à l’intérieur de sa demeure et elle est indestructible, car même avec des canons des ennemis n’ont pas réussi à la détruire.

            Finalement l’ethnie des Djinns se sont convertis en Islam et ont pris le Wird Tidiane.

V.6 : VISITE A AYNI 

            Ayni est un village situé à 3km de Khourdane.

            Les Cheikh Seid Mohamadal Boudawy et son fils Seid Abdoul Diabbar s’y reposent.

            Boudawy était très engagé dans la Tidianiya, il est le premier à reconstruire le Mausolée de Cheikh lorsque des gens mal intentionnés ont tenté de le détruire.

            Quand à Abdoul Diabbar, il fut khalife et a hérité tous les secrets de ses parents.

Toute sa vie durant il répandait les préceptes de la Tidianiya qu’il a légué à toute sa descendence.

            On retrouve les préceptes de la Tarikha Tidianiya dans toutes les créatures de ce bas monde.

VI. VEILLEE NOCTURNE 

La nuit tombée on a y droit à une veillée nocturne animée par une troupe composée essentiellement de Cherifs.

Les talibés de la délégation ont également fait montre de leur talent d’artistes.

VII. VEILLE DEPART 

            A la veille de notre départ on a eu droit à la visite:

            - Du Ministre de l’Intérieur,

            - Du Ministre des affaires Islamiques,

            - De l’Ambassadeur du Sénégal en Algérie, Monsieur Pape Soulèymane SEYE,

            - Du préfet du département de Aïnou Mahdi.

VIII. SUR LE CHEMIN DU RETOUR 

En route vers l’aéroport international Boumediène d’Alger, notre cortège a été accueilli en cours de route à environ 300 km de Aïnou Mahdi par les habitants du village de Bène Haar, wilaya (Région) de Djilfa.

            Ce qui était intéressant et étonnant c’est que ce sont les gens d’une tarikha différente de
la Tidjania qui nous ont accueilli.

            Il s’agit de la tarikha Rahmaniya qui y est représentée par Cheikh Sidy Raba Bassine et qui est fondée en 1820 par Sidy Mohamed Bène Marzoukh.

            Ils ont montré dans leur discour qu’ils ne sont pas Tidianes mais qu’ils adorent cette Tarikha et son père fondateur Cheikh Ahmed Tidiane Cherif (P.S.L).

            Il parait que d’autres villages nous attendaient en cours de route mais on n’a pas pu y passer.

XI. CONCLUSION 

            La durée totale de la Ziaara est de quatorze (14) jours du dimanche 24 juin 2007 au samedi 07 juillet 2007.

Thierno Ahmadou Tidiane BA est le Représentant authentique de Cheikh Ahmed Tidiane Cherif (PSL), en ce sens on peut citer quelques ressemblances :

-         Ils ont le même nom, tous les deux s’appellent  Ahmadou Tidiane

-         Leurs deux pères ont le même nom, ils s’appellent tous les deux Mohamadou

-         Leurs deux mères ont le même nom, elles s’appellent toutes les deux Sokhna Aïsha,

-         Tous les fils de Thierno Ahmadou Tidiane BA portent les mêmes noms que les fils de Cheikh Ahmed Tidiane Cherif, on peut en citer entre autres : Mohamed El habib, Mohamed El Bachir, Mohamed El Kabir, Dialaal Diiné, Ahmed Ammar, Abdoul Diabbar, etc.

Un vrai marabout qui veut que ses appels  envers DIEU soient exaucés ; doit remplir obligatoirement les conditions suivantes :

1.      Avoir une connaissance approfondie, claire et complète de tout ce qui attrait à l’Islam,

2.      Passer par des mains sûres de Grands Marabouts qui ont fini de te façonner,

3.        Être un Docteur des Cœurs, savoir jauger la mauvaise foi des fidèles à partir d’un simple regard et savoir apporter des soins idoines,

4.      Avoir des preuves claires avant d’appeler les fidèles à suivre le chemin de la droiture.

Tous ces caractères se retrouvent aujourd’hui auprès de notre Cheikh Thierno Ahmadou Tidiane BA.

Il est aujourd’hui l’un des rares marabouts sinon le seul marabout qui a osé donné ou renouvelé le Wird Tidiane aux pèlerins à la place de Cheikh au sein du mausolée, où se repose Cheikh Ahmed Tidiane Cherif (P.S.L).

On dit de lui que c’est le remplaçant authentique de Cheikh dans ce bas monde.

Mamadou KONTE  , Enseignement qui accompagnait la délégation.

thiernomansourbarro1vignette1.jpg(Dakar,Sénégal) 12/01/2009

                                  15 Janvier 2008/15 Janvier 2009

Voici un an que Cheikh Mouhamadou Al-Mansour Ibn Ahmad Barro (qu’Allah le comble de Son Agrément) etait reparti vers Allah.

C’etait en effet le lundi 15 Janvier 2008 que le Saint homme avait quitté ce bas monde , précisément à l’Hôpital Privé de l’Ouest Parisien (à Trappes-France), après une opération chirurgicale.Il etait alors âgé de 82 ans.

Thierno de son vivant , avait initié et animé 08 Daakas annuels dont le plus célébre : celui de Mantes la Jolie en France .

 Prions qu’Allah le comble de ses faveurs et qu’Il accorde santé et longue vie à ses héritiers : Thierno Cheikh BARRO ainsi que ses neveux (Sidi Ahmad et ses fréres). 
________________________________________________

dentaldaaka.jpg(Dakar, Sénégal) 09/01/2009

La date pour l’édition du DAAKA 2009 est connue.Cette année, ce rendez vous se tiendra du 11/04/2009 au 21/04/2009 InchAllah.

Des milliers de fidéles sont attendus à cette importante cérémonie religieuse ; ponctuée par une retraite spirituelle de 10 jours(dans la brousse) à 10 kms du village religieux : Medina Gounass.

Rappelons que le Daaka fût initié en 1942 par Thierno Mohamadou Saïdou BA (RTA).

________________________________________________

thierno3.jpg(Dakar,Sénégal) 05/01/2009

Assalamou aleykoum.

Ce lundi 5 janvier marque l’anniversaire de la venue au monde de notre guide Thierno  Ahmed Tidiane BA. Le Khalife fête en effet ses 74 ans aujourd’hui.

Son anniversaire coincide symboliquement  avec le début de l’an musulman(1430) et celui grégorien (2009).
Nous souhaitons qu’Allah lui accorde,une longue vie pleine de santé, pour l’honneur de Sayyidina Muhammad (paix et salut sur lui).
Bonne fete d’Achoura à tous nos lecteurs.Et merci,pour votre fidélité renouvelée à ce blog.

________________________________________________

cheikhbarro1.jpg(Dakar, Sénégal) 22/12/2008

Démarrage à partir du 1er janvier 2009 du daaka annuel de Banjul(Gambie).

Cette année, cette importante cérémonie religieuse , marquée par des priéres et des récitals du Saint Coran, sera présidée par Thierno Cheikh BARRO(Khalife de la famille de feu Thierno Amadou BARRO et pére du regretté Thierno Mansour BARRO RTA).

________________________________________________

thierno1.jpg

(Dakar, Sénégal) 18/12/2008

Ce wee-kend,Medina Gounass la sainte, acceuillira le pélerinnage des fidéles musulmans.

En effet,comme tous les ans, la communauté musulmane se dépalce en masse pour présenter au Khalife(Thierno Amadou Tidiane BA) ses voeux une semaine aprés la fête de l’Aïd.

Nous en profitons à notre tour pour présenter,aux nombreux lecteurs de ce blog, nos voeux de santé et de longévité.

Qu’Allah efface nos pêchés et continue de nous guider sur la voie de la rectitude (Amine).

 _______________________________________________

 Dakar (Sénégal ) AOUT 2008

                                              DECES DE L’EPOUSE DU KHALIFE 

Khardiata Dia, défunte épouse du khalife de Médina Gounass, repose désormais au cimetière de la sainte localité connue pour son annuel Daaka (retraite spirituelle). C’est le khalife, Thierno Amadou Tidiane Bâ lui-même, qui a dirigé, vendredi dernier, la prière mortuaire devant une foule monstre qui avait pris d’assaut, dès les premières heures de la journée, la grande mosquée de Médina Gounass. L’Etat du Sénégal a été représenté par le gouverneur de la région de Kolda. Moubarack Seck, à la tête d’une importante délégation composée, entre autres, de l’adjoint au sous-préfet de Bonconto, du député Amadou Bèye Baldé, du maire de Vélingara, Amadou Wourry Baïlo Diallo, des présidents de communautés rurales du département, de l’inspecteur de l’éducation, Kabiné Diané, a assisté à cette cérémonie empreinte d’une grande émotion.  Il a, en outre, au nom du président de la République, Abdoulaye Wade, du Premier ministre, Cheikh Hadjibou Soumaré, et du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Cheikh Tidiane Sy, présenté les condoléance de l’Etat du Sénégal à la famille éplorée, plus particulièrement au guide religieux de Médina Gounass, Thierno Amadou Tidiane Bâ. C’est ce deuil qui frappe Médina Gounass qui a écourté le voyage du khalife qui était absent du territoire national depuis plusieurs semaines.

 LE SOLEIL : correspondance de Abdoulaye DIALLO

 _______________________________________________

dental10.jpg(Dakar, Sénégal) Juin 2008

Le Khalife de la communauté musulmane de Medina Gounass, Thierno Amadou Tidiane BA (RTA) effectue une tournée européenne à partir du 30 juin 2008 in chAllah.   

Cette tournée qui le mènera en Espagne(pendant 25 jours) et en France permettra au saint homme de rencontrer les musulmans vivant dans ces pays pour porter un message de paix, de concorde, de solidarité et d’unité. 

Cette visite devrait permettre également à Thierno de rappeler aux fidèles les fondements de la sunna ainsi que les pratiques du wird Tijane (préceptes du zikr) mais aussi de se prononcer sur certains sujets d’actualité qui préoccupent le monde musulman occidental. 

Des « Daakas » ou retraits spirituels sont également prévus dans certaines localités visitées

Une Réponse à “ACTUALITES”

  1. alasiradio dit :

    C’est un immense plaisir pour moi de lire à travers ce blog, des informations plus claires et trés pointues sur tout ce qui concerne la communauté de Médina Gounass et particulièrement sur la vie de son fondateur qui est aussi mon homonyme, que sur l’actuel khalife.
    Je souhaite à vous et à l’ensemble de la communauté, une longue vie et une bonne santé.

    je suis très ému et fier de me sentir un talibé de médina gounass où mon père a construit en 1958 les premiers bâtiments de la maison du défunt khalife.

Laisser un commentaire

 

الاس... |
Beati voi Poveri |
Fortifiez votre foi dans la... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DANS LES PAS DU SAUVEUR
| CROIRE EN L'HOMME
| Retour au Message Originel